Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Afrique c'est Nous!

Le corbeau et le renard

4 Septembre 2018, 22:30pm

Publié par Charbel Gauthe

                                 © iletaitunehistoire.com

 

Maître corbeau sur un arbre perché tenait en son bec un frommage. Maître renard par l'odeur alléché [...]

J'ose à peine douter de  la mémoire fraîche des africains de la zone francophone qui compléteront sans hésiter ce poème qu'ils ont appris à coup de fouets et de pleurs à l'école primaire. Parler sa langue maternelle en classe (ce qui est bien sûr interdit) valait mieux que d'oublier un seul mot du si précieux poème de Jean de La Fontaine. Même si on ne comprenait pas vraiment le message véhiculé par celui-ci, ce n'était pas le plus important. On mesurait plus notre capacité à apprendre par coeur, à avaler tout cru ce qu'on nous inculquait que notre faculté à réfléchir ou à penser. Mais à y voir de plus près, n'a t-on pas toujours répété bêtement ce qui se passait sous nos yeux déjà en ce temps et qui s'est empiré de plus belle depuis?

Maître corbeau, ce sont bien sûr les dirigeants de notre cher et riche continent l'Afrique qui tenaient (et tiennent toujours) en leur bec un frommage fait de terres, d'or, de diamants, de pétrole et d'autres richesses qu'eux mêmes ignorent. Maître Renard venu par la grande vague et n'ayant pour seul but que de s'emparer du butin, leur tint à peu près un language flatteur et déroutant. Comme l'a dit un poète président africain, leur "émotion Nègre" leur fit perdre tout contrôle et ils laissèrent tomber la proie. Après leur avoir fait la leçon et ayant constaté qu'ils étaient et sont toujours avides de gloire et de bons mots, le renard ne s'arrêta pas là. Il revint et continua de les féliciter d'avoir une telle richesse.

Contrairement au corbeau dans le poème qui jura qu'on ne l'y prendrait plus, notre corbeau réel jura qu'on l'y prendra toujours et toujours. Et l'amitié fantoche commencée depuis avant mon cours primaire, perdure encore. L'avenir appartenant à la jeunesse d'aujourd'hui, celle-cidoit promettre qu'on ne l'y prendra plus.

 

L'Afrique C'est Nous!

Commenter cet article